Les 24 heures VTT de Buthiers (77) le 3 et 4 mai 2014

Nous avons participé aux 24h de VTT de Buthiers millésime 2014. Cette compétition, organisée par Esprit Raid, se déroule sur la base de loisirs de Buthiers dans le 77. La base met à disposition son camping pour les coureurs, ce qui nous a permis de bénéficier d’un site très agréable ainsi que de son infrastructure pour le déroulement de l’épreuve. Le circuit passant dans le camping, cela simplifiait la logistique.

le repos des particicipants

Relais Stéphane - Marie-JO

le repos des particicipants

Benoît

Mais auparavant, remontons en arrière lors de l’assemblée du club en juin 2013 ou lors d’un exposé (un très bel exposé au demeurant!) sur les futurs projets, il y avait dans les cartons une éventuelle participation, nous ne savions pas trop de qui ni pourquoi encore, aux 24 H de Buthiers. Stéphane - c’est lui le coupable – avait participé à cette épreuve en 2013 avec Renault (pub interdite) et trouvé le ‘’format’’ intéressant….Intéressant tu parles épuisant oui !

le repos des particicipants

Alain

le repos des particicipants

Christian

Comme il ne lâche rien et nous avons pu que le constater sur ses chronos Stéphane - encore lui - revient à la charge en ce début d’année. Il nous propose d’inscrire une équipe du CCG à ces fameuses 24H de Buthiers à nous les randonneurs. Et hop nous voilà donc partis pour cette aventure. A savoir Benoit, Jean, Stéphane et moi-même pour le CCG auxquels se sont greffés 2 de partenaires choix : Marie Jo et Christian des amis de Stéphane. Notre équipe se nommait Les Mousquetaires de Guyancourt. Puis quelques temps après, une nouvelle équipe enfin une équipe à elle toute seule car elle s’est inscrite en solo, oui vous avez bien lu, c’est en solo que Nathalie nouvellement licenciée dans notre club s’est inscrite.

le repos des particicipants

Marie-Jo

Le jour J approchant, nous avons préparé la logistique pour tenir les 24H de l’épreuve qui se déroulait sur un parcours de 10 km avec pas plus de 100m de goudron et environ 180m de dénivelée. Je n’ai pas vu de partie droite non plus, ni plate d’ailleurs. Vous l’avez compris nous avons eu un circuit très technique et ludique fait de succession de virage entre les arbres. Peu voire pas de zone de relâche. 90% de singletrack !! Ce qui fait que nous faisions un tour puis nous passions le relais à notre camarade.

Notre équipe est restée très homogène et tout le monde a bouclé 6 tours (au bout des 24H il y en avait bien assez). Pour la nuit (fraiche 3°) nous avons fait 2 groupes de 3 pour garantir une période de repos plus longue à chaque groupe. Pour ma part j’ai trouvé ‘amusant’ de me lever à 1h du matin pour prendre 2 relais jusqu’à 5h. Pour finir sur la période nocturne j’ai été surpris par le peu d’écart sur le chrono : environ 3 à 4 mn de plus sur 38-40mn le jour. Le bon éclairage (merci Jérôme) a permis de maitriser la trajectoire sur ce circuit exigeant.

Au final pour tous les participants ce fut une expérience enrichissante. Elle nous a permis de mieux nous connaître et de partager un bon moment de VTT.

le repos des particicipants

Jean

Quelques mots sur les classements : notre régularité de jour comme de nuit à tous et les bons chronos de Christian (quel compétiteur) et Stéphane nous classent à la 25ème place du classement général sur 115 équipes au départ avec 36 tours. Ce qui est une bonne surprise pour notre équipe ainsi qu’un résultat auquel nous ne nous attendions pas. Pour info les 2 premier en solo ont bouclé…….30 tours !!!!!!

Nathalie, un grand bravo à elle, termine ses 24 H avec 12 tours et première en solo féminine.

Le mot de Nathalie :

le repos des particicipants

Nathalie

Ayant entendu parler des 24h de Buthiers à Fontainebleau je m'étais dit qu'il fallait que je le fasse au moins une fois dans ma vie. En solo pourquoi ? Parce que j'avais envie de voir ce que c'était que de rouler pendant 24h en solitaire à Buthiers. 

Stéphane m'ayant proposé de partager la logistique de l'équipe déjà constituée, j'ai volontairement accepté. 

Je n'avais pas d'objectif de nombre de tours en tête, si ce n'était que de faire la course jusqu'au bout, et ce, sans accident ou casse de matériel...et de décrocher la première place si nous étions deux solos féminines. Finalement, après avoir effectué mon deuxième tour, j'ai appris que j'étais la seule solo parmi les 29 que nous étions à courir ! Donc nouvel objectif pour moi : ne pas finir dernière parmi les coureurs masculins.

En gros, ce que j'ai fait de mon temps qui est d'ailleurs bien réparti sur les 24h : 

  • 6 tours entre 15h30 et 00h00....(y a eu mieux chez les autres je sais!)
  • 6 heures 1/2 de repos sous un duvet et une couverture en polaire bien chaude au point que je transpirais au niveau des jambes (couverture chez Décathlon pour moins de 10 euros !).
  • Retour sur la selle vers 7h45 et randonnée sur 6 tours jusqu'à 14h50, en pensant que la course finirait à 15h...

Ma perfomance :

  • 12 tours -> 123 km plus 1 tour pour la reconnaissance 
  • 23ième sur 29 solos
  • et 105ième sur 113 au scratch.
  • Temps estimé par tour : entre 45 et 50 minutes.

12 tours honorables pour ne pas faire comme la concurrente de l'année dernière qui avait abandonné au bout de deux ou trois tours. Et pour forcer la machine que j'étais devenue lentement pendant la course.

Je confirme : un parcours technique digne de la pratique de VTT, mais avec un côté chiant: le sable...du sable au début, du sable au milieu et du sable à la fin (j'avais même l'impression de plonger dans un bac de sable à l'arrivée). Enfin, du sable pour agrémenter mes allées et venues entre la ligne de départ et les tentes placées au fin fond du camping, et quelques chutes à certains endroits du parcours.

Heureusement que je n'étais pas seule lors de ces 24h, les bons conseils prodigués par Stéphane sur le fait que je devais dormir alors que je voulais entamer ou essayer d'entamer mon 7ième tour à 00h00, se sont révélés...de bons conseils.

J'espère que mon défi encouragera d'autres femmes à se lancer en solitaire, défi qui est loin d'être facile mais pas non plus insurmontable. Ca peut faire peur au début, mais une fois qu'on est lancé dans la course en solo, on a envie d'aller jusqu'au bout comme les hommes !

Le mot de Stéphane :

le repos des particicipants

Stéphane

"Fais-toi plaisir" telle était la devise quand l'un d'entre nous partait faire son tour.>

Tous les ingrédients étaient de qualité :

  • l'organisation est quasi impeccable
  • le parcours était un vrai parcours de VTT : technique mais pas trop avec des enchaînements de single à faire pâlir Didier, des petits de coup de cul ou encore des enchaînements autour de rochers.
  • une ambiance dans laquelle se mélangeait des athlètes affutés, des vttiste du dimanche ou encore des solo infatigables qui  avaient tous un point commun : le plaisir de rouler.
  • les dieux du ciel étaient de plus avec nous car ce fut les seuls jours ensoleillés de ce début mai.

A ceci étaient rajoutés des ingrédients nouveaux pour la plupart d'entre nous :

  • un chrono où chacun essaie de s'éclater
  • du roulage de nuit
  • rouler pour une équipe et vivre en groupe.
  • une ambiance de "24 heures"
  •  

Nous nous sommes donc fait plaisir sur cette épreuve bien particulière et avons partagé un moment de bonheur collectif.

De notre reporter VTTiste Alain